Les bienfaits de la phytothérapie et des plantes médicinales pour les seniors
Publié par      04/05/2022 13:00:51    Comments 0

Les bienfaits de la phytothérapie et des plantes médicinales pour les seniors

Quand l’âge avance, le corps devient plus fragile et supporte moins les traitements parfois agressifs de la médecine conventionnelle. La médecine alternative se présente ainsi comme un moyen beaucoup plus doux pour traiter certains troubles et soulager naturellement certains maux.

Qu’est-ce que la phytothérapie ?

Du grec « phyton », la plante et « therapein », soigner, ce mot désigne l’usage de plantes ou de médicaments utilisant les principes actifs des plantes à des fins thérapeutiques. Parmi les quelque 250.000 espèces végétales connues à travers le monde, l'O.M.S. a répertorié plus de 20 000 plantes aux vertus médicinales dont environ 200 dispose d’une autorisation de mise sur le marché en France.

On trouve des références de phytothérapie dans la civilisation égyptienne grâce à un papyrus, daté du XVIème siècle av. J-C, l'un des plus anciens traités médicinaux qui nous soit parvenu. Ce papyrus de 110 pages répertorie les substances auxquelles la médecine égyptienne de l'époque faisait appel, comme le chanvre, le safran, l’encens, la myrrhe…

La différence avec l’aromathérapie réside dans le fait que la phytothérapie utilise l’ensemble des éléments d’une plante alors que l’aromathérapie se sert surtout sur les extraits aromatiques des plantes. Depuis, la phytothérapie rencontre un succès qui ne se dément pas, même si l’avènement de la chimie moderne à la fin du XIXe siècle et la découverte des antibiotiques l’ont reléguée, un temps, au second plan.

Les plantes doivent passer plusieurs analyses pour tester leur teneur en principes actifs, la présence ou non de pesticides ou organes radioactifs. Une fois que les plantes ont passé l’analyse chromatographique, microbiologique, macro-biologique, et le contrôle qualité, on peut les utiliser. 

La phytothérapie fonctionne sous forme de cures. Les résultats ne sont pas forcément immédiats. Le premier jour, on peut sentir un léger effet, mais pas suffisant. On peut sentir une nette amélioration au bout de 5 jours, mais il faut continuer. En général, il faut compter une prise minimum de 3-4 semaines. Tout va dépendre de la réactivité de l’organisme.

Pour certaines personnes, le traitement devient curatif notamment pour certains problèmes type circulatoiresdigestifsstress et sommeil…mais ne substitue pas à la médecine traditionnelle.

Attention, les plantes contiennent des principes actifs qui peuvent néanmoins être toxiques voire mortels. La dose ainsi qu’un potentiel traitement en cours sont à prendre en compte. Il est ainsi recommandé de consulter un phytothérapeute ou son médecin généraliste avant toute prise de cure phyto-thérapeutique.

Les bienfaits pour les personnes âgées

L’arrivée de la ménopause entraîne souvent des changements dans notre corps : sautes d’humeur, baisse de libido et du tonus physique ou encore jambes lourdes…Vous trouverez des exemples de plantes qui peuvent vous aider au quotidien.

  • Par exemple, contre l’anxiété, le stress et le manque de sommeil, différentes plantes peuvent être utilisées. Par exemple, la passiflore restaure progressivement le sommeil, la valériane procure un effet calmant, la mélisse lutte contre l’agitation nerveuse, ou encore la lavande détend les muscles.

  • Le Gingko Biloba est la plante de la mémoire par excellence pour les seniors ! Contenant des propriétés antioxydantes, cette plante agit sur la microcirculation cérébrale et favorise donc la concentration et la mémoire des personnes âgées. Il est également recommandé de diffuser des huiles essentielles à la menthe ou à l’eucalyptus chez soi. Ces plantes vont agir sur la concentration et la cognition des séniors. En effet, le menthol stimule le système nerveux par une action au niveau de la dopamine, neurotransmetteur du système nerveux dont les réseaux sont étroitement liés à la vigilance.

  • La vigne rouge est une plante parfaite lorsqu’on a des problèmes circulatoires (jambes lourdes, varices, hémorroïdes ou encore troubles circulatoires liés à la ménopause). La feuille renferme des anthocyanines, lui donnant une couleur rouge. Ces anthocyanines sont riches en vitamines et diminuent la perméabilité des capillaires et augmentant leur résistance.

Il est possible de consommer ces plantes sous plusieurs formes :

  • En tisane, décoction, infusion : la plante séchée est à mettre dans un filtre, verser de l’eau bouillante dessus, laisser infuser 5 à 10 minutes puis retirer les plantes. La tisane reste idéale pour drainer l’organisme.

  • La poudre : La plante sèche est pulvérisée en particules fines. Certaines poudres peuvent être employées dans un yaourt, une compote ou jus de fruits par exemple mais la plupart du temps, elles sont mises en gélules, soit en officine, soit au laboratoire pour délivrer un produit fini.

  • Les gélules ne sont pas la forme la plus efficace pour profiter des vertus de la plante. Il faut en effet consommer entre 1 et 3g de plantes par jour pour avoir un effet observable sur l’organisme alors que les gélules sont en moyenne dosées à 250mg.

  • La teinture mère : il s’agit de la macération des plantes fraîches dans de l’alcool qui se présente sous la forme d’un flacon compte-goutte.

  • Les huiles essentielles : Elles résultent de la distillation à la vapeur d’eau de l’essence, sécrétion naturelle synthétisée par les plantes aromatiques.

Source : https://www.bonjoursenior.fr/

Leave a Reply

Boxed:

Sticky Add To Cart

Font: